yaxell

COUTEAUX DE CUISINE YAXWELL

MON

Ces couteaux très design sont efficaces et très maniables. Avec une lame damassée 3 couches possédant un coeur en acier VG10 et un manche en micarta noir renforcé par 2 puissants rivets, ces couteaux seront les outils de prédilection des chefs professionnels comme des chefs particuliers pour des recettes à la maison!

ZEN

La série ZEN est reconnaissable à la lame damassée 37 couches au coeur en VG10 – durêté 61HRC – martelée sur sa partie supérieure. Cette lame est accompagnée d’un manche en micarta noir avec 2 rivets inox d’une extrême longévité

GOU

Le coeur d’un couteau Yaxell Gou est en acier SG2 à la dureté extrême, entouré de 100 couches de damas s’entrelançant sur toute la surface de coupe. Le tranchant est durable et vous pouvez découper vos aliments en toute quiétude grâce au couteau d’office, au couteau santoku ou encore au couteau de chef proposés. Le manche est en micarta noir, un matériau composite parfait pour durer ! La prise en main est facile, agréable : que vous soyez un cuisinier professionnel ou un amateur, vous sentirez la différence avec les couteaux standards.
 
Le design des couteaux japonais Gou est à la hauteur de leurs performances ! Ces couteaux s’intègrent parfaitement dans votre matériel de cuisine

RAN

Cette célèbre série de couteaux est connue à travers toute l’Europe pour sa praticité et son ergonomie.
 
 
La lame damassée 69 couches avec coeur en acier VG10 est solide et tranchante, tandis que le manche en canvas micarta noir riveté vous apporte le maintien et la préhension dont tous les chefs rêvent. Le couteau est très facile à utiliser ! 

SUPER GOU

Sa lame possède un noyau en acier SG2 : c’est une poudre d’acier spécial présentant une structure fine à haute densité qui lui permet d’intégrer plus de particules dans son alliage. Cela lui assure une dureté extrême qui augmente ses qualités de coupe. Il est également plus résistant à la rouille que le VG10, déjà très robuste.

Ce cœur spécial est ensuite entouré de 160 couches d’acier dur et doux superposés autour (soit 80 de chaque côté). Grâce à cette assemblage de couches diverses, la lame du couteau présente la combinaison parfaite entre dureté et souplesse, et elle atteint les 63 HRC sur l’échelle de Rockwell, ce qui est très rare sur le marché de la coutellerie. En effet, les couteaux japonais possèdent un HRC s’élevant en moyenne à 61. Ce couteau particulier gardera donc son tranchant plus longtemps acéré.

En plus de cette combinaison d’acier déjà exceptionnelle, le fil du couteau a été affûté à un angle de 30° (soit 15° de chaque côté) alors que l’angle de base d’un couteau japonais est de 34°. Inutile de préciser à quel point il sera tranchant !

Sa gravure a été entièrement taillée à la main par un maitre coutelier. Ce dernier utilise un poinçon qu’il place de façon à former les caractères qu’il intègrent ensuite grâce à un petit coup de marteau. Son habileté développée lui permet d’ajouter une touche d’authenticité supplémentaire au couteau.